La TVSO, près de vous!

Roussillon
Les Jardins de Napierville
Le Haut-St-Laurent
Beauharnois-Salaberry
Vaudreuil-Soulanges



Actualités

2015-03-04

Châteauguay tire son épingle du jeu

Malgré un marché en mutation, la ville de Châteauguay arrive à tirer son épingle du jeu.


Les tendances qui se sont installées au cours des dernières années, soit le vieillissement de la population, le renversement des règles sur le crédit hypothécaire et la rareté de plus en plus grande des terrains, demandent aux villes et aux promoteurs de s’ajuster à une nouvelle réalité.


« Châteauguay a pratiquement atteint les limites de son développement et doit donc voir à son redéveloppement. C’est d’ailleurs ce type de projets que l’on voit présentement émerger. Plus compliqués, ils demandent aussi un peu plus de temps à démarrer », affirme la mairesse de Châteauguay Nathalie Simon.


Parmi ces projets, pensons à celui sur le site de l’ancien Permacon, à celui dans le secteur de la piscine Saint-Jude, à celui qui s’élèvera bientôt sur le site des anciens ateliers municipaux et à la nouvelle succursale de la Banque de Montréal érigée sur le site de l’ancien PFK.


Cette nouvelle réalité doublée d’un contexte économique difficile se traduit par une baisse totale de la valeur des permis émis en 2014, à 39 964 654 $ comparativement à 67 218 693 $ en 2013. Dans le résidentiel familial neuf, on parle de 18 289 014 $ en 2014 comparativement à 31 344 693 $ en 2013.


« L’année 2015 annonce toutefois une reprise des chantiers qui viendront redynamiser certains secteurs de la municipalité », ajoute Mme Simon.


« Châteauguay possède déjà un très vaste parc de maisons unifamiliales. Des efforts seront consentis pour permettre sa rénovation. Par ailleurs, le gouvernement, à travers l’adoption du Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) a imposé aux municipalités membres de la Communauté métropolitaine de Montréal de nouvelles règles en matière d’urbanisme auxquelles les villes doivent se conformer. »


« L’évolution de la richesse foncière uniformisée de la municipalité, qui s’élève à 4 438 546 605 $ en 2014 comparativement à 4 258 717 152 $ en 2013 et à 3 985 932 481 en 2012, est un bon indice de la santé immobilière de la Ville », de conclure la mairesse Simon, qui est confiante que le projet Centre-ville saura apporter un dynamisme nouveau à Châteauguay.