La TVSO, près de vous!

Roussillon
Les Jardins de Napierville
Le Haut-St-Laurent
Beauharnois-Salaberry
Vaudreuil-Soulanges



Actualités

2018-02-06

Raccrocher les jeunes et moins jeunes à l'école

Encore en 2018, plus du quart des jeunes de la Montérégie sortent de l’école sans diplôme d’études secondaire. Pour celles et ceux qui souhaitent raccrocher par la suite, il peut être difficile de se retrouver à travers la complexité du système. D’où l’importance de bien les guider.

Or, l’obtention d’une formation – qu’elle soit de base, professionnelle, technique ou universitaire – est un facteur clé pour décrocher un meilleur emploi, un meilleur salaire, s’épanouir socialement et contribuer davantage à sa collectivité.

C’est pourquoi la Fondation pour l’Alphabétisation a mis en place la ligne Info Apprendre, une ligne d’aide et d’information destinée aux adultes qui désirent reprendre les études ou ajouter une corde à leur arc en complétant une formation, que ce soit un diplôme d’études secondaires, une formation professionnelle, collégiale ou universitaire.

Cette ligne est l’outil privilégié pour les guider, mais trop peu de gens savent que ce service existe. La Fondation pour l’Alphabétisation a donc décidé de déployer une campagne de promotion qui se déroulera du 22 janvier au 3 mars.

André Huberdeau, Président du conseil d’administration, peut s’entretenir avec vous au sujet de l’impact important de cette campagne de promotion et de la ligne Info Alpha ainsi que des services offerts par la Fondation pour l’Alphabétisation qui changent la vie de millier de personnes chaque année.

Quelques faits sur Info Apprendre

-          30% des gens qui appellent sont des travailleurs à l’emploi qui envisagent un changement de carrière ou cherchent tout simplement à acquérir de nouvelles compétences;

-          43% des appelants sont sans emploi;

-          Près des deux tiers des utilisateurs d’Info Apprendre sont des femmes;

-          Un peu plus de la moitié des appelants (51%) ont entre 24 et 50 ans;

-          Un appel sur quatre provient de personnes ayant fait leurs études à l’extérieur du Québec;

-          Une demande sur cinq concerne l’apprentissage d’une langue, notamment le français et l’anglais.