La TVSO, près de vous!

Roussillon
Les Jardins de Napierville
Le Haut-St-Laurent
Beauharnois-Salaberry
Vaudreuil-Soulanges



Actualités

2018-05-02

La Ville de Mercier débute l’optimisation de son service de sécurité incendie

Réunis en séance extraordinaire du conseil municipal, le 1er mai, les élus de la Ville de Mercier ont posé un premier geste visant à optimiser son service de sécurité incendie. Cette décision vise à continuer à offrir à ses citoyens un service de meilleure qualité et à garder le contrôle de ses ressources financières.

Les travaux d’optimisation concernant le service de sécurité incendie s’inscrivent en continuité de ce qui s’est fait et continue de se faire au sein de l’ensemble des directions de la Ville de Mercier. « L’objectif qui guide nos analyses et nos actions, c’est d’offrir le meilleur service possible aux citoyens, tout en respectant leur capacité et leur volonté de payer », a précisé le directeur général de la Ville de Mercier, René Chalifoux.

Afin que le service de sécurité incendie soit en mesure de relever les défis qu’il aura à faire face au cours des prochains mois et des prochaines années, des changements organisationnels étaient devenus nécessaires. « C’est pourquoi, dès son arrivée en poste, il y a quelques mois, j’ai mandaté le nouveau directeur du service de sécurité incendie, Éric Steingue de revoir l’ensemble de la structure et des processus au sein de cette direction », a souligné René Chalifoux.

À la suite d’une analyse organisationnelle et des recommandations émises conjointement par le directeur du service de sécurité incendie et le directeur général, le conseil a entériné une réorganisation de l’état-major qui comprend l’abolition de quatre postes de chefs aux opérations à temps partiel et la création d’un second poste de chef aux opérations à temps plein. « De tels changements auront pour effet d’augmenter le nombre d’heures de présences des chefs aux opérations, ce qui représente une amélioration des services aux citoyens, tout en réalisant des économies budgétaires appréciables », a expliqué Éric Steingue.